Retour et 10e épisode avec SantaCruz !
N’hésitez pas à papoter via les commentaires !
Et merci les 500 subes !

LE SCRIPT :

C'est mon texte brut, vous y trouverez un tas de fautes, fautes de frappes et d'auto-correction ou des abréviations. Il ne correspond pas totalement au texte de la vidéo, car j'improvise ou coupe certaines choses de temps en temps.
Alors voilà :

Genèse

SantaCruz c’est l’histoire de 3 types : Rob Roskopp, et Rich Novak, Mike Marquez.

Rich, fondateur de la marque de skate Santa Cruz en 1973.

Rob, pro skater dans les années 80.

Mike, ingénieur spécialisé dans la suspension.

 

On est à Santa Cruz, Californie, États-Unis d’Amérique et les trois se rencontrent grâce à Rich qui veut monter une marque de vélo. Arrive Tom Morris, jeune designer, qui s’pointe avec déjà plusieurs prototypes sous l’bras.

 

En 93 au fond d’un garage et plein d’inspiration pour le nom il fondent Santa Cruz Bicycles.

En 94, pointe le bébé Tazmon, un VTT tout-suspendu en simple pivot de 80mm de débattement..

Ouaip à l’époque les rides sont en VTT rigide ou semi-rigide, alors anticiper et créer un marché du tout suspendu prend tout son sens.

 

VID2O DE TOUT SUSPEND OLD SCHOOL

 

Au début personne n’y croit. Ils envoient des vélos tests dans certains magasins et les réactions fusent : “Hé, les gars, vous faites pas des skateboards ? “ Mais sur le vélo, les vendeurs ne font plus les malins et les revues publient de très bonnes critiques.

 

Et SantaCruz continue petit à petit à se placer sur le segment du cassant, de la caillasse, et de la terre. Ils veulent des vélos qu’ils s’imaginent rouler eux-mêmes, exit les marchés à profit, ils préfèrent largement exceller dans leur niche.

D’ailleurs ils regrettent pas mal leur Roadster de 99, taillé pour la route et abandonné dans sa version 2 en 2005 au profit du Stigmata plus orienté cross et aujourd’hui gravel.

 

En parlant de 99, il créent le Julianna, un VTT typé descente conçu pour femme. Mis à jour  régulièrement jusqu’en 2013, et grâce au coup de fouet de Juliana Furtado il deviendra même une marque à part entière avec une gamme complète de cadres à taille et suspension adaptée à des carrures plus light.

 

FUU

 

D’ailleurs SantaCruz c’est aussi un synonyme direct de suspension.

Déjà, avec leur vélo en monopivot en prise direct, un des plus grands et plus simples systèmes d’amortissement.

Mais surtout avec le Point de Pivot Virtuel, qui signe une cinématique de vélo totalement badass en empêchant le vélo de pomper au pédalage tout en gardant un amortissement ultime. Certains diront carrément oublier la suspension qui filtre pourtant en permanence les chocs, sans modifier l’assiette du vélo.

Toutefois, rendons à César le brevet qui bien qu’appartenant aujourd’hui à SantaCruz, a été développé pour Outland Bikes dans les années 90.

 

Image/vidéo

 

Mon petit doigt me dit qu’une réputation de cadre fragile a pu apparaître dans les années 2000, et pourtant tous les vélos sont montés mains et testé sur le territoire de l’oncle sam. Idem pour toutes leurs pièces carbone, étudiées et fabriquées sur place !

 

Image/vidéo

 

Parce que c’est indispensable, la marque porte la team la plus titré en DH, la SantaCruz Syndicate. Le trio de pilotes actuel, Minnaar, Shaw, le français Vergier rouleront en 2018 sur un monstre de mécanique en 29 pouces, le V10 29.

Réagir !

Projets à venir !

  • [ARTICLE] – [Présentation] -Pédales Nukeproof Horizon CL