Deuxième vidéo de la série Histoire d’une marque !

Avec Giant.

N’hésitez pas à vous abonner à la chaine afin de recevoir les notifications des prochaines vidéos !

LE SCRIPT :

C'est mon texte brut, vous y trouverez un tas de fautes, fautes de frappes et d'auto-correction ou des abréviations. Il ne correspond pas totalement au texte de la vidéo, car j'improvise ou coupe certaines choses de temps en temps.
Alors voilà :

Genèse

Giant Manufacturing, est une société fondée en 1972 à Taïwan par King Liu. Et pour l’anecdote, c’était pas du tout un passionné de vélo. Il est diplômé d’un lycée technique, fait quelques jobs dans la chimie, la quincaillerie et l’transport. Il monte une entreprise d’élevage d’anguille qui fut malheureusement ravagé par un typhon.
À la création de Giant il recrute Anthony Lo jeune diplômé en commerce. À cette date King Lu a 38 ans et sa jeune recrue 24. Ils ont alors une relation de père et fils.

Les quatre premières années sont difficiles financièrement. Ils n’ont aucune commande, et cherchent à tout prix un contrat d’exportation de leur vélo, afin de toucher le marché international. En 1978 ils suivent une conférence de Schwinn, sur la façon de remporter les marchés. (Schwinn bicycle Company est un pilier de l’industrie du cycle américaine). La même année ils dégotent un contrat qu’on appelle OEM pour Original Equipment Manufacturer, en français Fabricant d’équipement d’origine, qui leur permettent alors de fournir d’autre fabricant de vélo et de fabriquer des vélos pour Schwinn.

En 1980, ils sont la deuxième entreprise du cycle de Taïwan. Et à partir de 1986 et 1987, le contrat OEM se terminant, ils décident de voler de leurs propres ailes et de commencer à créer leurs propres vélos.

 

Philosphie

La philosophie du Giant c’est l’innovation, la qualité et le plaisir du cycliste. Dès le début des années 1980, ils s’implantent en Europe et aux états unis d’Amérique. Et en 1987 ils créent leur vélo phare, le vélo de route Cadex 980. Un des premiers vélos en tube carbone manchonné et collé dans des raccords en aluminium, une révolution. C’est le premier vélo composite fabriqué en grande série.

Leur crédo, c’est la technologie et bousculer les codes.

 

Evolution

Dès 1990, c’est la GIANT TEAM RACING. Des vélos de haute technologie comme le VTT ATX ONEDH permettent à des coureurs comme l’américain Myles Rockwell de devenir légende sur de grandes courses. La machine est hors norme ! Les habituels vélos modernes bas et long font place ici à un vélo en aluminium 6061 haut et extrêmement court.

Côté route, c’est l’équipe pro ONCE, qui mène Joseba Beloki sur deux podiums du tour de France avec le vélo TCR, savoir Total Compact Road, crée en 1997. Le vélo est racé, court, très court, compact et très maniable.

En 1998, ils ont déjà produit plus de 2 millions de vélos.

 

Virage

À partir des années 2000, ils s’exportent partout dans le monde. De 2 millions de vélo  vendus, ils passent à 4 millions en 2002. Ils sont partout, Hollande, USA, Canada, Australie, Chine.

En 2003 ils créent une nouvelle version de leur TCR, en carbone cette fois. C’est le TCR Composite. Et en 2006 ils innovent encore, avec le TCR Advanced, une nouvelle version avec un nouveau carbone de haute performance. On ne les arrête plus.

En même temps, dans leur branche VTT, ils créent le Maestro Suspension technologie, une suspension arrière sur 4 pivots, 2 biellettes afin de réduire les effets de pompage au pédalage tout en gardant un amortissement des chocs.

À cette époque leur catalogue commence à bien enfler et à proposer de plus en plus de matériel abordable pour le commun des mortels. VTT, vélo de route, cyclocross et de nos jours, Gravel, VAE et vélo urbain.

En 2007, 2008, 2009 et 2010, la marque obtient le prix du meilleur design à l’Eurobike en Allemagne. Leurs innovations payent, et leur vaut d’être reconnu par le prestigieux International Forum Design.

À partir de 2010, ils font un pas énorme dans l’industrie du vélo, en créant une marque de vélo et d’équipement entièrement dédiés aux femmes et conçus par des femmes. Que ce soit pour des vélos de plaisance, de balade, mais aussi de professionnelle.
Des vélos adaptés à une morphologie différente, un bassin plus large et des jambes plus longues, afin d’être bien installés en toutes circonstances.

En 2015 ils créent la marque Momentum, axés mode et plaisir. Des vélos modernes, colorés, élégants et faciles à prendre en main.

 

Bonus

Plusieurs choses à savoir sur Giant. Ils distribuent dans plus 12000 magasins répandus dans 50 pays. En 2012 ils avaient vendu plus de 6 millions de vélos pour 1.8 milliard de revenus. Giant est devenu un géant, même si je m’étais refusé le jeu de mot, passant de quatre ans de galère à leader mondial.

Sur leur site vous avez accès à toute la gamme de vélo, classé dans plusieurs grand groupe, VTT, route, ville, chemin, etc. Et une fois sélectionné vous pouvez affiner votre recherche, afin de trouver votre pratique.

Par exemple en VTT, on va avoir, du cross country avec le Anthem par exemple, ou des VTT d’enduro et de descente. Et vous avez accès à toutes les données techniques, pas mal de photo et de vidéo. Bon par contre des fois c’est un peu un mixe de français et d’anglais.

Sur la route, vous avez des vélos du dimanche matin pour sortir avec papa, des vélos de triathlon haut de gamme, et vélo de fitness et urbain. Un conseil, leur TCR 2018 est une tuerie.

Et pour finir y’a toute une gamme de vélo enfants, et ce que j’aime bien, c’est qu’il ont aussi une gamme course. Pour les futurs Tom Dumoulin.

Maintenant sur le site de Liv, pareil, vous avez accès à toute la gamme de vélo décliné et repensé pour les femmes ainsi que pas mal d’équipement, gants, casquettes, et tout le reste pour la parfaite rideuse.

 

Et enfin, sur Momentum, vous avez 3 vélos bien acérés.

  • Le iNeed Street, un vélo de ville plutôt porteur et entré de gamme pour aller chercher vos poireaux au marché.
  • Le iRide Rocker, étonnement un fatbike, pour rouler sur les côtes de l’île d’Oléron l’été prochain.
  • Et le iFun Motor, p’tit vélo enfant et ado très cool.

Ces 3 vélos sont déclinés en plusieurs couleurs très voyante et très tape-à-l’oeil.

 

Conclusion

Voilà pour Giant, le mastodonte du vélo, parti de rien. Des vélos de haute technologie, mais abordables. Je suis pas un grand fan de leur design, bien qu’il aient eu des récompenses, ils en m’ont jamais vraiment plus marqué que d’autre marque.

En fait je pense qu’ils ont un design juste et équilibré.

Mais bon si un jour je devais me tourner vers un nouveau vélo fiable, un Gravel par exemple, je lorgnerais chez eux, peut-être.

 

C’est fini donc, la dernière fois vous avez été à peu près 700 millions à voter pour Giant. Donc cette fois je vais vous proposer trois autres marques en sondage, n’hésitez pas à en proposer en commentaire.

Je vais voir pour jongler un peu, on a fait déjà 2 marques connues et bien saignées, on va sûrement faire une marque française, ou locale, ou atypique, pour changer.

 

D’ailleurs, si vous n’avez pas vu la première vidéo de la série, sur Commencal, allez-y !

 

Merci à tous à bientôt !

Réagir !

Projets à venir !

  • [ARTICLE] – [Présentation] -Pédales Nukeproof Horizon CL