Outre le carbone, il existe d’autres matières composite ou polymère dans la fabrication du vélo ou de ses composants. Lesquels ?

Le Kevlar

C’est un polymère, c’est-à-dire une substance composée de grosses molécules semblables et assemblées en motifs répétés. Et comme polymère, il appartient à la famille des fibres synthétiques. Il est ultra résistant aux chocs, à l’élongation, à l’usure et à la traction.
Dans le monde du cyclisme, nous l’utilisons pour renforcer le caoutchouc des pneus afin d’offrir une protection au cisaillement et parfois aux crevaisons. Aussi, les tringles de pneus souples sont faites en fil de kevlar ou de carbone.

 

Le nylon

C’est un plastique utilisé comme fibre textile. Il peut être tissé afin de former des chaussettes, des gants, des tissus techniques pour tous. On le retrouve aussi par exemple en revêtement de selle. En 2011, avec l’avènement des imprimantes 3D, une société à mis au point un prototype de vélo imprimé en nylon. WTF !

Polypropylène

C’est un composite thermoplastique. On peut le mouler ou l’injecter dans des moules afin de former des pièces. Dans le vélo on l’utilise pour des périphériques, garde-boue, poignées, lumière, etc.

Projets à venir !

  • [ARTICLE] – [Présentation] -Pédales Nukeproof Horizon CL