À ce que je sache, on a commencé à fabriquer des vélos en acier, car c’est ce qu’il y a de plus courant à trouver et de facile à fabriquer. L’acier, c’est un alliage de fer de carbone, et on trouve du fer partout sur Terre et en grande quantité. Et c’est peu onéreux.

On y mélange entre 0.02% et 2% pour créer différents types d’acier aux propriétés uniques pour différents usages. Abandonné au profit de l’aluminium (3x plus léger) de 1980 à 2010, on commence maintenant, en 2018, à revoir des cadres en acier.

Un tube en acier c’est :

  • souple, il se déforme à petite échelle pour absorber les vibrations
  • nerveux, confortable et performant
  • facile à travailler, il s’adapte aux besoins
  • fiable

 

 

Type d’acier et grandes marques

Du coup, depuis maintenant pas mal de temps, on a vu émerger des grands noms, proposant chacun leur type de tube en acier. Tous avec une recette différente pour mixer entre prix/fiabilité/confort/rendement/performance/marketing.
Ils sont tous alliés à un ou plusieurs autres composants, dans diverses proportions, dont le manganèse, le phosphore, le chrome, le nickel, le molybdène, le cuivre, etc.
Dans tout cet univers, il est parfois difficile de faire la différence entre le nom de l’acier, le nom du tube, de la technologie, de la technique de mise en oeuvre.

Voici donc une liste, un pêle-mêle des marques, de leurs aciers et de leurs tubes.

 

Parlons plutôt acier :

 

L’acier Hi-Ten, c’est l’acier de base. Confortable, mais lourd. C’est du tube de chauffage, peu fiable, qu’on trouve sur les vélos bas de gamme. C’est aussi une marque.

 

HLE, fin 80, c’est un acier au manganèse. Plutôt bas de gammes, à mi-chemin entre le Hi-Ten et le Cr-Mo.

 

Cr-Mo ou Cro-Mo ou Chromoly ou 4130 ou 25CD4, est un acier composé de 1% de chrome et 1% de molybdène, d’où son nom. Il est très répandu, surtout dans le BMX pour sa solidité, deux fois plus que le Hi-Ten. 

 

XC35, acier allié à 0.35% de carbone, sans autres éléments.

Maraging, acier haut de gamme, composé principalement de nickel. Solide et souple !

 

Parlons plutôt marque et tube :

 

Columbus est un fabricant italien, depuis 1919. Comme pas mal de matériaux dans le vélo, leur acier provient de l’industrie militaire. Le catalogue 2018, mais rapidement, quelques aciers et quelques tubes :

  • XCr, en 2007, c’est un inox, étirable à froid. A un rapport poids/rigidité supérieur au titane à l’aluminium. Utilisé dans les tubes du même nom XCr.
  • Niobium, année 70, contient une grande part de Maganèse et de Chrome. C’est un acier haut de gamme de compétition. Utilisé dans les tubes Spirit, Spirit HSS, MaxSL et Life.
  • 25CrMo4, haut pourcentage de Chrome. Bonne propriété de soudage. Utilisé dans les tubes Zona, 29r et FAT.
  • Cromor, acier basé sur le 25CrMo4.
  • Omnicrom, 2018, acier de la plus haute qualité chez Columbus.

 

 

Reynolds Technology, est un fabricant anglais de tubes de vélo depuis 1898. Ils ont à leur catalogue une bonne quarantaine de types de tube. Dont les plus connus :

  • 501, depuis 1983, alliage de chrome et molybdène. Existe en version ATB, Magnum, SB et SL.
  • Optima, une version du 501 destiné à la soudure TIG.
  • 531, depuis 1980, alliage de manganèse et molybdène. C’est un des plus connus. Existe en version ATB, CS, Magnum, PS, SL, etc.
  • 753, grand frère du 531 et aussi connu. Il est traité thermiquement.
  • 953, 2005. Acier inox maraging très haut de gamme. Grande résistance et dureté.

 

 

Tange, est un grand nom dans l’industrie du vélo. La marque commence par les fourches en 1920. Ce sont les précurseurs des aciers Cr-Mo traités et amincis. On trouve parmi leurs tubes, tous haut de gamme :

  • Prestige, c’est un Cr-Mo ayant subi un traitement thermique qui augmente de 20 à 40% sa résistance.
  • Ultimate
  • Ultimate Keirin

 

 

Vitus, est un fabricant de vélo français créé en 1970. Ils se font connaître avec :

  • 171, un tube en XC35. Léger et solide.
  • Super Vitus 971, est un tube 171 affiné et donc allégé. Épaisseur de 0.6mm.
  • 172, évolution allégée du 171.
  • 980, toujours XC35, adapté du 971, avec une épaisseur encore plus fine, 0.5mm.
  • 181, premier tube en Cr-Mo de chez Vitus afin de tenir tête à Reynolds, fin 70.

 

Voici donc un article incomplet sur les différents aciers dans le vélo, les différents types de tubes. Il faudrait toute une vie pour bien classer et tout répertorier, mais je pense qu’on a déjà, ici, le principal.

Projets à venir !

  • [ARTICLE] – [Présentation] -Pédales Nukeproof Horizon CL